Coaching Prévention Récidive (1)

10 questions à vous poser avant de vous lancer dans une reconversion

Cette fois, c’est la matinée de trop. Vous vous levez du mauvais pied, et l’idée de retrouver
votre bureau et votre boîte mail bien trop chargée vous donne envie de replonger sous la
couette. Cette situation a assez duré, vous devez changer de métier !


La reconversion professionnelle sonne comme une évidence pour tous ceux dont le métier
devient davantage un calvaire qu’un plaisir. En effet, bon nombre d’entre nous ont choisi une
voie professionnelle qui n’est plus en accord avec nos valeurs, nos ambitions ou encore
notre personnalité. Cependant, se lancer dans une reconversion ne doit pas se faire sans
une réflexion approfondie au préalable, ne serait-ce que pour ne pas refaire la même erreur,
et choisir à nouveau un métier qui ne vous correspond pas.


Pour vous accompagner dans cette réflexion avant de faire le grand saut dans l’inconnu, ces
10 questions vous permettront de mettre des mots et du concret dans votre projet.


Qu’est ce qui vous plaît, et qu’est-ce qui ne vous plait plus dans votre métier actuel ?


C’est la première question à laquelle vous devez répondre. Pour vous aider, vous pouvez
par exemple faire une liste des aspects positifs et des aspects négatifs liés à votre emploi
actuel. Cette liste vous permettra de faire un état des lieux clair de ce que vous voulez et de
ce que vous ne voulez plus dans votre prochain job.


Par ailleurs, si la colonne des points négatifs est beaucoup plus remplie que la colonne des
points positifs, alors il n’y a pas de doute; il est temps de prendre le large. En revanche, si
vous vous apercevez qu’il y a quand même de nombreux points positifs à relever dans votre
poste actuel, mais que vous ressentez toujours un mal-être, la raison est peut-être ailleurs.
La deuxième question vous aidera à y voir plus clair.


Quels sont les trois composantes essentielles du métier parfait selon vous ?


Même s’il y a plein de raisons pour lesquelles vous pourriez poursuivre votre carrière dans la
même voie, il y a cependant certains éléments essentiels qui manquent dans votre emploi
actuel, et qui créent ce mal-être professionnel. Par exemple, votre emploi peut certes vous
apporter une stabilité financière, des perspectives d’évolution et de bons avantages. Mais si,
pour vous, le plus important est d’avoir un bon esprit d’équipe, des missions qui ont du sens
et un manager qui vous accompagne, et que votre emploi actuel ne vous apporte pas ces
composantes essentielles à votre bien-être, alors tous les autres points positifs ne suffiront
pas à vous rendre être heureux ou heureuse dans votre job.


Cette question est donc cruciale, car elle pose les bases de ce à quoi va ressembler votre
prochaine aventure professionnelle. Quels sont ces trois principes que vous devez
absolument retrouver dans votre prochaine carrière ?


Quelles sont vos valeurs ?


Cette question peut paraître étonnante pour certains, mais elle reste non moins importante
dans votre cheminement vers la reconversion professionnelle. La motivation professionnelle
découle en grande partie des valeurs communes que vous partagez avec l’entreprise dans
laquelle vous travaillez. Si la cause animale vous tient à coeur, mais que vous travaillez dans
une boucherie, il y a de grandes chances pour que le burn out pointe vite le bout de son nez.
Il est donc important de faire une introspection pour savoir quelles sont les causes qui vous
animent, et enfin trouver un métier qui a du sens pour vous. Souhaitez-vous aider les
personnes en difficulté ? Travailler avec des enfants ? Apporter votre contribution pour lutter
contre le réchauffement climatique ?


Une fois que vous aurez fait la liste de vos valeurs, vous commencerez à entrevoir le métier
dans lequel vous pourriez vous reconvertir.
Pour autant, une carrière professionnelle en accord avec ses valeurs profondes ne suffit
pas. Il faut aussi aimer ce que vous faites.


Quelles sont vos passions ?


Le fait de travailler a toujours une connotation un peu négative, associé au labeur, à la
corvée, ou encore au sacrifice. Pourtant, il ne tient qu’à vous de faire de votre travail un
plaisir. Pour cela, vous devez faire de votre passion un métier !
Facile à dire, n’est-ce pas ? Vous me direz, “ma passion est de chanter, faut-il que je
m’inscrive à The Voice” ?


Bien évidemment, certaines passions sont plus difficilement transposables en métiers que
d’autres. Cependant, il est tout à fait possible de trouver, parmi toutes vos passions, celles
que vous pouvez transformer en métier. Qui a dit qu’on ne pouvait pas coincider les deux ?
Si vous aimez écrire, pourquoi ne pas devenir rédacteur ou rédactrice ? Si vous aimez
dessiner, alors vous pouvez vous diriger vers un métier d’illustrateur ou illustratrice. Vous
adorez les langues ? Considérez le métier de traducteur ou traductrice !


Il est tout à fait possible de prendre du plaisir à travailler. Il suffit de dépasser les aprioris que
nous avons tous sur le travail.

“Piti-piti, toti ka monté montann”


Nous sommes à mi-chemin de la réflexion vers votre reconversion professionnelle. Vous
savez ce que vous ne voulez plus, ce qui vous semble essentiel pour être heureux et
heureuse dans votre job, et vous êtes au clair sur vos valeurs et vos passions. Nous
pouvons maintenant rentrer dans l’aspect plus “terrain” de la reconversion.


Dans quel environnement de travail souhaitez-vous évoluer ?


L’environnement est un des facteurs les plus importants de bien-être ou de stress dans votre
travail. En effet, vous passez parfois plus de 8h par jour au même endroit, dans le même
milieu, en côtoyant les mêmes collègues.


Il est donc indispensable que vous preniez le temps de définir quel est votre environnement
de travail idéal. Préférez-vous travailler en open-space ou dans un bureau fermé ? Avec une
équipe, ou seul ? Dans une grosse structure, ou une plus petite société de type startup ?
Tous ces éléments vous aideront à affiner votre projet et définir avec précision votre job
idéal. Et quand on parle d’environnement de travail, on parle aussi de relations ! Et en ce qui
concerne les relations, il n’y en a une qu’il ne faut pas négliger… La prochaine question va
donc être très déterminante pour la suite.


Quel type de management vous convient le mieux ?


S’il y a bien une relation qui peut complètement ruiner une ambiance de travail, c’est celle
avec votre manager ! C’est avec lui que vous serez le plus régulièrement en contact, il est
donc important que vos échanges soient sains et apaisés. Cependant, il existe plusieurs
méthodes de management, et certaines ne conviennent pas à tout le monde. Et c’est normal
! Chaque individu est unique, et selon sa personnalité, il a des besoins propres à lui. Qu’en
est-il pour vous ? Avez-vous besoin d’un manager qui vous laisse une grande marge de
manœuvre et une bonne autonomie ? Ou au contraire, avez-vous besoin d’un manager qui
vous accompagne tout au long d’un projet, qui vous suit pas à pas ?


Il est parfois difficile de répondre à cette question, car vous ne vous rendez pas forcément
compte de vos besoins quand vous avez suivi une carrière professionnelle sans vous
prendre le temps d’y réfléchir. Pour vous aider, vous pouvez par exemple réaliser des tests
de personnalité, qui pourront vous aiguiller sur vos besoins relationnels sur votre lieu de
travail. Le test MBTI (Myers-Briggs Type Indicator), par exemple, est très utile pour créer un
mapping complet de votre personnalité et de ce dont vous avez besoin pour être à l’aise
dans votre job.


Quelles sont vos compétences, ce dans quoi vous excellez ?

Tout n’est pas à jeter dans votre précédente carrière, et il y a sans aucun doute des
compétences que vous avez acquises au cours de votre expérience professionnelle. Elles
vous seront utiles pour ne pas vous sentir complètement perdu dans votre prochain job, et
avoir des repères sur lesquels vous appuyer. Etes-vous doués pour les chiffres, ou
êtes-vous plutôt manuel ?
Faire une liste de vos compétences est intéressant pour regagner confiance en vous et
savoir dans quelle activité vous pourriez vous reconvertir.


A l’inverse, quels sont les domaines dans lesquels vous vous sentez le moins à l’aise?


Tout comme il est important de savoir dans quoi vous êtes doués, il est aussi judicieux de
faire la liste des domaines dans lesquels vous n’êtes vraiment pas au maximum de votre
potentiel. Personne n’est bon dans tout, et il est tout à fait normal de ne pas être à l’aise
dans certaines missions. Il n’y a aucune honte à avoir. Le tout est de connaître ces
domaines dans lesquels vous n’êtes pas à l’aise, les assumer, et faire en sorte de ne pas les
retrouver dans votre prochain job. Vous détestez les chiffres ? Pas de problème ! Vous
éviterez donc les postes en comptabilité ou en gestion de données, par exemple. Il n’y a rien
de plus déprimant que d’effectuer des tâches qui vous ennuient et que vous n’aimez pas.


De quelles ressources avez-vous besoin pour mettre en oeuvre votre projet de
reconversion ?


Nous arrivons à la fin de votre réflexion ! Est-ce que vous y voyez plus clair ? Vous avez
déjà une fiche de poste en tête ? Le métier de vos rêves ? Parfait ! Maintenant, il faut
pouvoir mettre en place ce projet de reconversion. Pour cela, vous devez faire un état des
lieux de vos ressources. Il existe plusieurs types de ressources :


– Ressources financières : avez-vous les moyens financiers pour quitter votre emploi
? Cette question est primordiale pour ne pas vous mettre en difficulté et être dans
l’incapacité de vous lancer sereinement dans la reconversion. Aussi, si vous décidez
de vous lancer à votre compte, la question financière sera centrale.


– Ressources humaines : les ressources humaines correspondent aux personnes qui
peuvent vous aider dans votre reconversion. Devez-vous faire appel à un cabinet
pour réaliser votre bilan de compétences ? Le Pôle Emploi ? Faites la liste des
personnes ou entités dont vous aurez besoin pour mener à bien votre projet.


– Ressources mentales : ce volet, plus personnel, est tout aussi important. Se lancer
dans une reconversion professionnelle n’est pas un parcours simple. Il faut pouvoir
être capable de prendre des risques, de remettre en question des années, parfois
même des décennies de carrière, et être prêt à entendre les doutes et les
inquiétudes de vos proches. Il faut donc également savoir si vous avez la force
mentale nécessaire pour vous lancer dans une reconversion, ou si vous devez faire
appel à une aide extérieure, à travers un coach ou un thérapeute, par exemple.


Quelle est la première étape pour mettre en œuvre ce projet ?


Ça y est, vous avez toutes les cartes en main. Vous avez une idée plus ou moins claire du
virage que doit prendre votre carrière, et vous avez mis sur table toutes les ressources que
vous détenez ou qui vous manquent pour vous lancer. Maintenant, quelle est la première
étape ? C’est à partir de ce point de départ que votre projet va commencer à se construire.
Faites une première liste des cinq prochaines actions à mener pour enclencher votre projet,
et vous serez en bonne voie vers l’épanouissement professionnel !

Tags: No tags
0

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *